design mobilier en robinier

Du bon usage des bois locaux en Pyrénées-Atlantiques

L’interpro Forêt Bois 64 (IFB64) pilote un projet d’animation et de promotion de la filière bois dans le département des Pyrénées-Atlantiques. L’association du meuble béarnais (OMB)a créé la xylothèque pyrénéenne mobile qui s’inscrit, elle aussi, dans un objectif de valorisation des bois locaux et des savoirs faire associés.

Le film présente les caractéristiques des bois du massif pyrénéen et leurs usages dans toutes leurs dimensions fonctionnelles, culturelles et économiques. Il démontre que les professionnels de la filière bois du département, par l’utilisation des essences locales, participent activement au développement de leur territoire, ainsi qu’à la préservation de l’environnement.

 

Michel Castan, président de l’IFB64, extraits de la vidéo

« La forêt sur les Pyrénées-Atlantiques pèse 220 000, voie 230 000 hectares, ce qui n’est pas neutre. Cela équivaut à 30% du territoire. L’essence majoritaire est le hêtre, il existe aussi du sapin dans les parties hautes du département. En bas, on trouve du peuplier, un peu de robinier (faux acacia) et d’autres essences encore, mais les principales sont citées. »

« A un moment donné, quand on a réfléchi à l’utilisation des bois locaux, on s’est rendu compte qu’il fallait réemployer tous ces bois, relancer le marché et les circuits courts, pour essayer de conserver les emplois et les savoirs faire sur les Pyrénées. »

« L’IFB64 souhaiterait que le bilan éco soit le plus bas possible, moins utiliser de transports et ne pas faire traverser les bois à travers toute la planète, potentialiser les savoirs faire locaux. Aujourd’hui, on utilise des câbles pour l’exploitation de la forêt en montagne, ce qui a pour conséquence une moindre consommation énergétique due à l’emploi de machines. L’IFB64 essaie de s’impliquer dans toutes ces démarches, en adéquation avec les caractéristiques du territoire des Pyrénées-Atlantiques et en correspondance avec la nature même des bois locaux. »

voir la vidéo réalisée par Sylvain Notet, Dragonne

Prev