Projet d'éco-constuction de 52 logements

Inauguration de la résidence La Verderie à Lons, le 7 juillet 2017

L’interpro Forêt Bois 64 (IFB64) et l’association des communes forestières (COFOR) se sont investies et ont accompagné, durant ces deux dernières années, un ensemble d’acteurs locaux pour l’emploi des bois pyrénéens dans la construction de la résidence La Verderie, à Lons. C’est pourquoi l’équipe était ravie d’être présente à son inauguration, le 7 juillet 2017.

La mobilisation de la filière bois locale par l’IFB 64

Scieurs, charpentier, fabricant de meubles se sont fédérés autour du projet La Verderie pour intégrer le bois local de différentes manières.

Tout d’abord, l’association a mobilisé et convaincu cinq scieurs de résineux du 64 (entreprises Sahores, Courtie, B.M.O., Courtie, Arreteig, Bernadicou) de se regrouper, pour intégrer le sapin dans la réalisation de l’ossature des résidences individuelles. Elle a été mis en œuvre par l’entreprise Pyrénées Charpentes (65). L’entreprise Sanguinet a, elle, scié le thuya plicata destinés au bardage extérieur et séché le sapin.

L’IFB 64 a ensuite fait appel à La Compagnie du Hêtre (65) pour l’aménagement des plans de travail des cuisines des logements et l’équipement en mobilier de la salle commune.

De même, la chaufferie bois d’une capacité de 250kw est alimentée en plaquettes par un fournisseur local.

Au total, 58 m³ de sapin pectiné viennent du massif pyrénéen et 230 m³ de thuya plicata sont issus de la forêt du Bager à Oloron Sainte Marie.

Un ensemble de logements sous le prisme de l’innovation constructive, technique et sociale

Initié par le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne, La Verderie est un projet de 52 logements sociaux, collectifs et individuels. Construit par l’architecte Valérie Despagnet, dans l’agréable cadre arboré du quartier Le perlic à Lons, ce projet est conçu pour favoriser le vivre ensemble, grâce à la mise en place d’une salle commune, de deux appartements partagés et d’une conciergerie.

Non seulement construit en ossature bois, mode constructif durable, l’architecte a opté pour l’utilisation de la laine de mouton des Pyrénées (Naturlaine 64) et de la paille pour isoler les bâtiments. D’autres matériaux issus de la filière locale, tels que la pierre d’Arudy et la pierre de la Rhune constituent le pavage des allées et les parements des murs. Mais les innovations technologiques et constructives ne s’arrêtent pas là, car les équipements de chauffage sont alimentés par l’eau chaude de la chaufferie bois, des panneaux photovoltaïques installés sur les immeubles collectifs produisent de l’électricité, l’éclairage de la résidence est un éclairage à Led, enfin un récupérateur d’eau pluviale alimente l’arrosage des espaces paysagers.

voir la vidéo réalisée par le Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne

Prev Next